Une boite un peu spéciale
En 2014, ma femme a fabriqué un chat au crochet, pour la naissance de notre petit-fils.
Ils sont vite devenus inséparables : pas question de dormir sans son copain !
Il l'emmenait partout, comme par exemple lors de ce pique-nique 3 ans plus tard.
Les années ont continué à passer, et il est temps maintenant de ranger ce chat.
J'ai proposé de fabriquer une boite, et l'idée du cercueil s'est imposée immédiatement, approuvée avec enthousiasme par mon client.
L'expression consacrée est "entre quatre planches"... Pourtant, il en faut au moins six pour fabriquer une boite :-)
Dans mon cas, il y en aura même huit : les deux planches des côtés seront coupées en deux, afin de respecter la forme hexagonale classique.
Cet hexagone allongé va imposer des angles bien différents des habituelles coupes d'onglet à 45.
C'est l'occasion pour expliquer au petit-fils comment diviser en deux un angle quelconque, sans rien calculer, sans rien mesurer.
Avec un compas, on trace un arc qui coupe les deux branches de l'angle.
En gardant le même écartement du compas, on place la pointe à chaque intersection, et on trace un nouvel arc.
Il suffit maintenant de tracer une droite entre l'intersection de ces deux nouveaux arcs et l'angle, pour séparer cet angle exactement en deux. Je pourrai ensuite placer une fausse équerre sur ce tracé, pour effectuer la coupe des côtés.
Le traçage est terminé, je découpe le fond et le couvercle, et je sors mon Stanley n95 pour ajuster les chants.
Sur les planches verticales, j'effectue une rainure avec le Stanley n45.
Et sur le fond, je crée une feuillure avec le n78.
Je reporte les angles sur les planches verticales, et je découpe à la scie à dos.
Ajustage au rabot de paume.
Assemblage à blanc, pour vérifier que tout est bien ajusté.
Un simple collage n'assurera pas la solidité de la boite. J'ajoute des pièces à l'intérieur de chacun des angles, que je collerai.
Découpe à la scie.
Et finition au rabot.
Quand l'ajustage est correct, il ne reste plus qu'à affiner la pièce latérale pour ne garder que 5 mm à l'endroit le plus épais.
C'est l'assemblage final: quatorze serre-joints, deux sangles et deux coins.
Sur le couvercle, j'incruste une croix avec les dates 2014 et 2023.
Le fidèle compagnon est bien fatigué et a subi moult raccommodages en huit ans et demi...
Il a maintenant droit à un repos bien mérité !
R.I.P.
Retour à la liste des réalisations